skip to Main Content

Mission

Depuis février 2018, la Fondation AGES est un organisme de bienfaisance reconnu par l’Agence du revenu du Canada. Notre mission publique se décline en trois actions :

  1. Soulager les conditions attribuées à la vieillesse en fournissant gratuitement des services de proximité, de nature médicale ou non, afin de restaurer et maintenir l’autonomie des personnes âgées dont l’état de santé est en déclin.
  2. Promouvoir l’éducation dans les domaines de la gérontologie et de la gériatrie sociales en offrant des conférences à la population qui incluent des groupes de discussion regroupant des acteurs de divers milieux.
  3. Promouvoir l’éducation dans les domaines de la gérontologie et de la gériatrie sociales en menant de la recherche disponible au public.

Notre vision : le gériatre comme acteur en communauté

Notre vision : ajouter de la vie aux années par le développement de la gériatrie sociale

Issus d’une démarche de co-construction ayant eu lieu lors des deux forums sur la gériatrie sociale de 2016 et 2018 ayant réuni des centaines de personnes, intervenants, proches aidants et citoyens, les trois assises de la gériatrie sociale sont la proximité, la communauté et le respect inconditionnel de la volonté et des droits des aînés en perte d’autonomie. Sans ces trois principes, le modèle de gériatrie sociale perd son ancrage. On doit le reconnaître, les mettre en valeur et les intégrer dans la vie des gens. 

Une trajectoire en cohérence avec les ressources existantes

Le modèle de gériatrie sociale veut faire en sorte d’établir un trait d’union entre les services communautaires et les services institutionnels en campant son action à même le milieu de vie des aînés, à même leur domicile et avec leurs proches aidants. En agissant en amont, l’objectif est de limiter les hospitalisations et les séjours à l’urgence et de maintenir une vie en santé selon ses choix personnels.
Le modèle de gériatrie sociale s’appuie donc sur une alliance avec des structures existantes qui sont déjà en contact constant avec les aînés en perte d’autonomie. Le réseau des EESAD compte 20 ans d’expérience dans l’aide à domicile (aide-domestique, répit, soins non médicaux, etc.) et est composé de 100 organismes à but non lucratif ou coopératives dans 17 régions administratives. Elles emploient de 8700 préposés pour desservir près de100 000 usagers. Si l’on souhaite agir de façon proactive sur la santé des aînés, ces acteurs deviennent incontournables. Des alliances avec d’autres acteurs, comme les organismes communautaires et les coopératives de santé, viennent compléter le tableau sans oublier les ressources institutionnelles 

Back To Top