skip to Main Content
581-700-7068 projets@fondationages.org

Mission

Depuis février 2018, la Fondation AGES est un organisme de bienfaisance reconnu par l’Agence du revenu du Canada. Notre mission publique se décline en trois actions :

  1. Soulager les conditions attribuées à la vieillesse en fournissant gratuitement des services de proximité, de nature médicale ou non, afin de restaurer et maintenir l’autonomie des personnes âgées dont l’état de santé est en déclin.
  2. Promouvoir l’éducation dans les domaines de la gérontologie et de la gériatrie sociales en offrant des conférences à la population qui incluent des groupes de discussion regroupant des acteurs de divers milieux.
  3. Promouvoir l’éducation dans les domaines de la gérontologie et de la gériatrie sociales en menant de la recherche disponible au public.

Notre vision : le gériatre comme acteur en communauté

Le gériatre est l’expert désigné de l’autonomie fonctionnelle…

Par le caractère transversal et global de son approche, cet expert agit sur les problématiques bio-psycho-sociales que présentent des personnes âgées, ce qui influence directement leur qualité de vie. Il peut prendre en compte les diagnostics sous-jacents aux incapacités et ainsi remédier à la cause des problèmes plutôt que de simplement les compenser. Son action vise à générer un gain d’autonomie fonctionnelle et à éviter que les problèmes ne se détériorent au point de nécessiter une évaluation en urgence, une admission en milieu hospitalier ou une institutionnalisation.

… mais sa pratique, confinée au milieu hospitalier, est aveugle à certaines réalités

Malheureusement, la pratique de la gériatrie ne peut actuellement s’effectuer qu’en milieu hospitalier, coupée du milieu de vie et de la réalité complexe des personnes ainées. Ainsi déterminée, l’action du gériatre ne favorise guère le maintien ou le recouvrement de l’autonomie et contribue donc peu au maintien à domicile des ainés. L’absence du gériatre au sein de la communauté est en contradiction avec la volonté de maintien à domicile des ainés.

Permettre au gériatre de s’installer en communauté ouvre de nouvelles possibilités :

Devant ces constats, une idée novatrice consiste décentrer la pratique de la gériatrie du milieu hospitalier et de rendre le gériatre accessible aux personnes ainées vivant à domicile. C’est le point de départ de ce qui deviendra la « gériatrie sociale en communauté ».

L’intervention in situ…

En intervenant dans le milieu de vie de la personne ainée en perte d’autonomie, le gériatre peut améliorer concrètement et rapidement la qualité de vie de la personne touchée en tenant compte du milieu dans lequel elle évolue pour ajuster ses interventions.

… avec les acteurs du milieu communautaires

En collaborant avec autres acteurs de la communauté qui interviennent auprès des ainés, le gériatre influence les autres déterminants de l’autonomie et de la qualité de vie.

Back To Top